Découvrez ce que le web sait de vous

6 étapes pour explorer vos traces numériques

Même avec une activité minimum comme les mails et les recherches sur Google, le web en sait sur vous plus que vous n’imaginez. Si vous êtes curieux et désirez voir les traces que vous laissez sur la toile, suivez notre parcours en 6 étapes, avec à chaque fois des outils et un petit conseil pour mieux maîtriser vos données.

publié le 09/06/2015
par Julien Umbert

mots-clés :

Premier réflexe, taper son nom sur Google. Publications sur les réseaux sociaux, posts de blogs ou encore photos sur lesquelles on vous a identifié, le moteur de recherche fait remonter l’ensemble des informations vous concernant.

Les outils

Google et Google images pour savoir ce qu’on peut apprendre de vous en un seul clic. Pipl, dédié à la recherche de personne, pour remonter d’autres résultats.

Le petit conseil

Pour que la recherche soit la plus précise possible, pensez à encadrer votre nom et votre prénom accolés avec des guillemets.

Entre les commentaires un peu trop passionnés et les photos compromettantes on a vite fait de publier n’importe quoi sur les réseaux sociaux. C’est donc le moment de faire le point sur votre e-réputation.

Les outils

Le test ludique de « Soyez net sur le net ! ». Des questions et un résultat concentré sur Facebook et Twitter qui vous donnent une bonne indication de tout ce qui participe à la construction de votre identité numérique.

Le petit conseil

A la fin du test, n’oubliez pas de déconnecter l’application de vos comptes Facebook et Twitter. Le plus, 7 conseils pour maîtriser son e-réputation.

Recherches, sites visités, vidéos partagées sur Youtube, localisation, etc. : Google aime garder une trace de votre activité pour « personnaliser » ses services. De son côté Facebook enregistre vos statuts, pages likées ou personnes recherchées. Rien que ça…

Les outils

Les outils privés Google historique et Historique personnel Facebook permettent de consulter par année une partie des activités que vous partagez et même son temps de connexion d’Internet il y a 2 ou 5 ans…

Le petit conseil

Effacer votre historique de recherche n’empêche pas Google et Facebook de garder ces informations. Utilisez le mode de navigation privée de Chrome ou Firefox.

Après avoir analysé vos habitudes de navigation ou votre activité, Google et Facebook peuvent dresser de vous un profil plus ou moins précis : estimation de votre âge et de votre sexe, mais aussi de vos centres d’intérêt.

Les outils

Paramètres des annonces Google, pour accéder à votre profil et voir les centres d’intérêts liés aux sites que vous visitez. Episode 3 de Do not track, le web documentaire d’Arte, pour en savoir plus sur le profilage de Facebook.

Le petit conseil

Sur Google il est assez simple de modifier ses centres d’intérêt ou de désactiver ce profilage. Vous changerez alors les types de publicités qui vous seront présentées. Le plus, 10 conseils clés sur les réseaux sociaux personnels.

Pour vous fournir du contenu ciblé, certains sites web enregistrent sur votre ordinateur des cookies traçants (trackers). Ils suivent alors vos habitudes de navigation et partagent avec des sites tiers vos centres d’intérêt.

Les outils

Lightbeam, extension pour Firefox, une visualisation interactive en temps réel et un historique de tous les sites avec lesquels vous communiquez en arrière plan. Tracktography, une carte pour voir vers où et vers qui sont envoyées vos données quand vous visitez des sites d’actualités.

Le petit conseil

Si vous souhaitez éviter le tracking à outrance, plusieurs extensions de navigateur peuvent vous aider comme privacy badger par exemple. Le plus, limiter la publicité sur son navigateur internet.

Lorsque vous utilisez un service de mail sur le web, vous produisez des « métadonnées ». Si Google ou Yahoo ne lisent pas le contenu de vos mails, ils sont en revanche intéressés par ces données simples qui en disent long sur vos cercles sociaux.

Les outils

Immersion, une application web du MIT, pour visualiser comment les métadonnées récoltées sur votre boîte mail mettent en évidence vos contacts les plus proches mais aussi les relations qui existent entre eux.

Le petit conseil

Ne fonctionne qu’avec les messageries Gmail, Microsoft EX ou Yahoo. En bas, une barre de défilement permet de voir l’évolution de vos relations au fil des ans.

publié le 09/06/2015
par Julien Umbert

mots-clés :