Huawei Mate 9 : smartphone puissant à écran géant

#techxpress du 04/11/2016

Hier soir à Munich, le constructeur chinois Huawei a dévoilé son nouveau smartphone haut de gamme à écran géant, le Huawei Mate 9. La partie photo a été fortement mise en avant, mais ce n’est pas tout, puisque le smartphone a été présenté en deux versions bien distinctes.

Huawei Mate 9 : toujours plus haut dans la gamme

La version classique propose un écran de 5,9’’ full HD, tandis qu’une version au style assez différent, conçu par le studio Porsche Design, et qui rappelle fortement le Samsung Galaxy Note 7, propose lui un écran incurvé de 5,5’’ et une résolution 2k de 2560 x 1440 pixels.

A l’arrière de l’appareil, on découvre un double capteur photo de 12 et 20 mégapixels, conçu en collaboration avec Leica, comme c’était déjà le cas avec le P9. L’appareil est capable de filmer en 4K, et propose une stabilisation optique. Enfin, le Huawei Mate 9 intègre un zoom hybride, à la fois optique et numérique, comme sur l’iPhone 7 Plus.

Huawei promet également des performances exceptionnelles avec son plus puissant processeur jamais créé, le Kirin 960. Le Mate 9 qui offre deux jours complets d’autonomie intègre également une fonctionnalité de recharge rapide. Elle permet de repartir pour une journée supplémentaire d’autonomie en ne chargeant que 20 minutes.

Toujours sur la partie hardware, le Huawei Mate 9 est équipé de 4 Go de ram, de 64 go d’espace de stockage qui peuvent être étendus avec une carte Micro SD. Et au niveau logiciel, il est équipé de Android 7 Nougat, et de l’interface maison de Huawei, EMUI en version 5.

A noter que les prix annoncés placent clairement le Huawei Mate 9 dans la catégorie haut de gamme, puisque la version classique sera disponible au prix de 699 € tandis que la version Porsche Design, qui proposera elle 6 Go de ram et 256 Go d’espace de stockage, sera vendue 1395 €.

La sortie des deux versions du Huawei Mate 9 est prévue pour le 15 novembre prochain.

publié le 04/11/2016
par Nicolas Catard

mots-clés :

publié le 04/11/2016
par Nicolas Catard

mots-clés :