La folie du multi-écran

Les usages multi-écrans explosent et offrent d'innombrables opportunités

Vivre entouré d'écrans n'est plus l'apanage des geeks ! En effet, on en dénombrerait plus de 6 par français en moyenne*. Le résultat d'années d'innovations, de la télévision au e-book en passant par le GPS et le téléphone portable…

La vraie nouveauté, c'est que tous ces écrans convergent, c'est-à-dire qu'ils nous permettent d'accomplir les mêmes tâches et d'accéder aux mêmes contenus. On peut ainsi regarder sa série préférée sur une tablette, prendre des notes sur son téléphone et passer des coups de fil en visiophonie sur son ordinateur. D'après une étude récemment publiée par Google et Ipsos aux Etats-Unis, 9 personnes sur 10 utilisent chaque jour plus d’un appareil pour une même activité !

Concrètement, les usages "multi-écrans" prennent deux formes. Ils peuvent être concomitants,  deux appareils étant utilisés en parallèle (par exemple, pour commenter une émission de télé sur les réseaux sociaux) ou séquentiels, les écrans se relayant alors pour accomplir une même tâche (par exemple, effectuer des recherches sur un voyage dans le métro avant de réserver un billet d'avion à la maison, sur un bon vieil ordinateur).

Le phénomène multi-écran est porté par la démocratisation des smartphones, qui équipent désormais près d'un français sur deux**, la montée de l'Internet mobile, qui devrait s'accélérer avec l'arrivée prochaine de la 4G, et le développement du cloud computing. Il s'agit d'un véritable changement de paradigme qui offre de nombreuses opportunités. 

Tout d'abord, l'utilisation de plusieurs écrans fait gagner un temps précieux. Plusieurs services sont en effet conçus pour être multi-écrans et utilisés "ATAWAD" (partout, tout le temps, sur n'importe quel appareil). Le navigateur Google Chrome et le reader Pulse proposent ainsi de retrouver ses "sites favoris" quel que soit l'écran, pour commencer la lecture d'un article à la maison avant de la terminer au bureau par exemple. De même l'application Evernote, dont Orange est partenaire, permet de prendre des notes au gré de l'inspiration sur un smartphone avant de les mettre en forme sur PC.

Le multi-écran apporte également une dimension supplémentaire à des activités jusque là plutôt passives : on peut désormais faire une recherche sur un sujet abordé à la télévision et en débattre avec ses amis en direct par SMS ou tweets interposés !

Enfin, le multi-écran présente d’immenses possibilités de narration transmédia (un concept passionnant dont on parle en détails ici). La variété des supports rend en effet l'expérience toujours plus immersive en tirant parti de plusieurs technologies à la fois. C'est notamment le cas d'Alt Minds, un projet ambitieux co-développé par Lexis Numérique et Orange et lancé le 13 novembre dernier.

Le multi-écran n'a pas fini de réinventer notre quotidien !

*Mediamétrie, juin 2012
**46,6% selon Médiamétrie, novembre 2012

Liens :

– Le cloud computing sur Le Collectif
– Notre dossier complet sur le transmédia
– Le jeu transmédia Alt Minds

publié le 29/11/2012
par Pynchon L.

mots-clés :

publié le 29/11/2012
par Pynchon L.

mots-clés :

vous aimerez aussi